1/ Préparer en amont sa transmission d’entreprise artisanale

Vous envisagez d’ici quelques années, de transmettre votre entreprise artisanale, alors commencez par faire le point sur votre propre situation et assurez vous que vous êtes prêt à laisser votre place. Une bonne préparation personnelle et psychologique facilitera la transmission de votre entreprise.

Pourquoi voulez-vous cédez ? Qu’avez-vous prévu après ? Votre entourage vous soutient-il ? Autant de questions auxquelles il faudra bien sûr ajouter les questions patrimoniales et financières qui vous assureront une transmission dans les meilleures conditions.

2/ Préparer son entreprise artisanale

Diagnostiquer son entreprise

Tout le travail de préparation doit servir à détecter dans l’entreprise et son environnement ce qui pourrait d’une part fragiliser la cession voire l’empêcher et d’autre part ce qui constitue un atout pour sa valorisation. La réalisation anticipée d’un diagnostic global est à minima indispensable pour identifier les points forts et les points faibles de l’entreprise et avoir le temps d’y remédier. Il pourra ainsi en découler un plan d’actions rectificatives bien en amont de votre première opportunité de vente.

Mon entreprise artisanale peut-elle être transmise en l’état ? Qu’est ce que je transmets ? L’organisation humaine actuelle est-elle optimale ? Mes moyens technologiques et matériels sont-ils toujours adaptés ? Autant de questions auxquels s’ajouteront les aspects réglementaires, juridiques et commerciaux.

Identifier les acquéreurs potentiels

Première question à vous poser : à qui vendre mon entreprise ? Envisagez les différents types d’acquéreurs possibles.

Une reprise familiale est-elle envisageable ? Pourquoi pas vos salariés ? Votre entreprise pourrait-elle intéresser une autre entreprise ? Ou vendre à une personne physique extérieure à vos réseaux de connaissance ?

Votre analyse vous amènera notamment à utiliser des vecteurs de communication adaptés à la cible des repreneurs potentiels.

3/ Évaluer son entreprise

L’étape suivant le diagnostic consiste en une évaluation de l’entreprise basée sur différentes méthodes de calcul aboutissant à une fourchette de valeur. C’est cette fourchette qui va vous servir de base pour vos futures négociations. Le prix quant à lui sera la résultante de vos négociations avec les repreneurs potentiels…

4/ Mettre en vente : créer et diffuser une annonce

Il vous faut maintenant communiquer pour vendre votre entreprise artisanale et donc identifier le canal de diffusion qui vous mettra en relation le plus rapidement possible avec le plus grand nombre de repreneurs potentiels sérieux : bouche à oreille, bourses d’annonces, revues et sites internet spécialisés, approche directe.

La CMA NA – Charente vous accompagne dans la rédaction de l’offre et effectue une mise en ligne de l’annonce sur le site internet transentreprise.com

5/ Conclure & Finaliser la transmission

La négociation s’articule autour du prix mais pas uniquement, les parties prenantes doivent aussi trouver un accord sur diverses modalités opérationnelles et financières (accompagnement post cession, garantie de passif …). Au terme de la négociation, un protocole d’accord de cession vient formaliser les conditions convenues entre les parties. Enfin, la conclusion de la vente doit suivre un processus juridique très précis et se traduit par la signature des actes définitifs.

N’oubliez pas de réaliser vos formalités administratives de radiation totale ou partielle de votre activité auprès du Centre de Formalités de la CMA NA – Charente.